Tout savoir sur les différences entre plaquettes de frein avec témoin d’usure et sans

Tout savoir sur les différences entre plaquettes de frein avec témoin d'usure et sans

Les plaquettes de frein sont un élément essentiel du système de freinage des véhicules. Leur rôle est d’assurer la friction nécessaire pour ralentir ou arrêter le véhicule en exerçant une pression sur les disques de frein, qui sont reliés aux roues. Il existe différents types de plaquettes de frein, dont certaines possèdent un témoin d’usure et d’autres non. Quelles sont donc les différences entre ces deux catégories ? Dans cet article, nous aborderons cette question ainsi que l’impact de ces éléments sur la performance et la sécurité du système de freinage.

Le principe du témoin d’usure

Un témoin d’usure est un dispositif intégré aux plaquettes de frein permettant d’alerter le conducteur lorsque celles-ci arrivent en fin de vie et doivent être remplacées. Il peut s’agir soit d’un fil électrique intégré à la plaquette, soit d’une pièce métallique fixée sous celle-ci.

Témoin d’usure électrique

Dans le cas d’un témoin d’usure électrique, il s’agit d’un câble parcourant la plaquette et fonctionnant comme un interrupteur. Lorsque la plaquette est neuve, le câble est intacte et ne permet pas au courant de circuler. Lorsque la plaquette s’usera suffisamment, le câble sera rompu et mettra en contact les deux extrémités du circuit électrique, provoquant ainsi la circulation d’un courant dans le système. Cela déclenchera alors un signal lumineux ou sonore au niveau du tableau de bord, indiquant au conducteur que les plaquettes doivent être remplacées.

A Lire aussi  Tout savoir sur le sissy bar sur une moto

Témoin d’usure mécanique

Le témoin d’usure mécanique est quant à lui constitué d’une lame métallique insérée entre la plaquette et le disque de frein. Lorsque la plaquette arrive en fin de vie, cette lame vient frotter contre le disque de frein pendant le freinage, produisant un bruit strident caractéristique alertant le conducteur.

Les conséquences sur la sécurité et la performance du système de freinage

L’un des principaux avantages des plaquettes de frein avec témoin d’usure est d’informer le conducteur du moment approprié pour remplacer ces pièces. En effet, une usure excessive des plaquettes peut provoquer une dégradation des performances de freinage, voire entraîner des dommages sur les autres composants du système, comme les disques de frein ou les étriers. De plus, cela peut avoir des conséquences sur la sécurité du véhicule et de ses occupants, en augmentant notamment la distance nécessaire pour immobiliser le véhicule lors d’un freinage.

Dans le cas des plaquettes sans témoin, il peut être plus difficile d’évaluer leur niveau d’usure sans effectuer un contrôle visuel. Cela implique donc potentiellement de négliger le remplacement de ces pièces et d’exposer son véhicule à des risques liés à un freinage dégradé.

A Lire aussi  Comment vérifier l'usure des plaquettes de frein et savoir si elles sont usées

Impact sur la durée de vie des plaquettes et autres facteurs à considérer

En termes de durée de vie, les plaquettes de frein avec ou sans témoin présentent souvent des caractéristiques similaires, bien que cela puisse varier en fonction des marques et matériaux utilisés. Néanmoins, le fait d’être alerté rapidement par le système de contrôle d’usure permettra au conducteur de procéder aux changements nécessaires dans les meilleures conditions et de limiter ainsi les éventuelles dégradations de l’ensemble du système de freinage.

D’autres éléments peuvent également influer sur la performance et la sécurité du système de freinage, comme la qualité des disques et des étriers, l’état du circuit hydraulique ou encore le choix des matériaux constituant les plaquettes elles-mêmes. En effet, il existe des plaquettes organiques, semi-métalliques et céramiques, chacune ayant des propriétés spécifiques en matière de friction, de résistance à la chaleur et de durée de vie.

Lors du choix des plaquettes de frein pour son véhicule, il est important de tenir compte de l’utilisation qui en sera faite, notamment en termes de conditions de conduite et de type de trajets (urbain, autoroute, montagne…), afin d’opter pour les plaquettes présentant les meilleures performances pour cet usage.

A Lire aussi  Comment fonctionnent les disques de frein et comment assurer leur entretien ?

Qu’en est-il des capteurs d’usure ?

Les capteurs d’usure sont un complément au témoin d’usure intégré aux plaquettes de frein. Ils permettent de mesurer en temps réel la profondeur des rainures restantes sur les plaquettes à l’aide d’une sonde qui vient se loger dans celles-ci. Lorsque cette profondeur atteint une valeur critique, le capteur envoie un signal électronique au calculateur du véhicule, qui informe alors le conducteur via un message lumineux ou sonore sur le tableau de bord.

Ces capteurs peuvent être installés en remplacement ou en complément d’un système de témoin d’usure traditionnel, offrant ainsi une précision accrue quant à l’état des plaquettes de frein et permettant une intervention plus adaptée lors du remplacement de ces pièces.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *