Tout savoir sur le sissy bar sur une moto

Tout savoir sur le sissy bar sur une moto

Le sissy bar, appelé également barre de maintien ou dossier est un accessoire que l’on retrouve souvent sur les motos, notamment celles de type custom et cruiser. Son utilité est double : il permet d’offrir un support pour les bagages et un siège confortable au passager. Dans cet article, nous allons voir en détail ce qu’est un sissy bar, ses nombreux avantages, ainsi que comment bien le choisir et l’installer sur votre moto.

Qu’est-ce qu’un sissy bar ?

Un sissy bar est un élément généralement vertical qui se situe à l’arrière de la moto. Il est composé de deux bras verticaux fixés sur les côtés du cadre ou de la suspension arrière et reliés à un support horizontal formant un dossier. Les sissy bars sont fabriqués en différents matériaux tels que l’acier inoxydable, l’aluminium, ou encore le chrome et peuvent être assortis au style de la moto avec divers ornements ou finitions personnalisées.

Les avantages du sissy bar

Le confort pour le passager

L’un des premiers avantages d’un sissy bar sur une moto est d’offrir un confort accru pour le passager. En effet, il dispose d’un support dorsal pour son dos qui lui permet de se sentir plus en sécurité sur la moto, en évitant ainsi de glisser vers l’arrière et de mettre la pression sur le conducteur. Certains modèles sont même ajustables et équipés d’un coussin pour apporter un confort supplémentaire.

A Lire aussi  Tout savoir sur la durée de vie des plaquettes de frein

La possibilité de transporter des bagages

Au-delà du confort, un sissy bar permet également de faciliter le transport de bagages sur la moto. En effet, le support horizontal sur lequel il est fixé offre une extension sur laquelle il est possible d’arrimer des sacs, des rouleaux ou encore des valises via des sangles ou des attaches spécifiques. Cela offre donc une capacité de chargement non négligeable lors de grands voyages à moto.

L’esthétisme et la customisation

Enfin, les sissy bars apportent généralement une touche d’esthétique à votre moto. Ils peuvent être choisis en fonction du style (chrome, noir, avec motifs gravés…), de la hauteur ou encore de la forme souhaitée. Certaines marques proposent même des modèles qui se montent et se démontent aisément, permettant ainsi de varier les styles au gré de vos envies.

Comment choisir un sissy bar ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte lors du choix d’un sissy bar :

Le premier est bien entendu la compatibilité avec votre moto. Il existe en effet différents types de fixations adaptées aux différentes marques et modèles de motos. N’hésitez pas à consulter le site internet du constructeur de votre moto ou à vous rapprocher d’un spécialiste afin d’obtenir toutes les informations nécessaires à ce sujet.

A Lire aussi  Pourquoi opter pour le remplacement simultané des disques de frein et des plaquettes ?

Le second critère concerne la hauteur du sissy bar. Il en existe des grands, dont le but est de soutenir le dos du passager et de donner un aspect visuel plus imposant à la moto, mais également des petits qui vont davantage servir de support pour les bagages. Il conviendra donc de bien réfléchir à l’usage que vous comptez faire de votre sissy bar avant d’en choisir la hauteur.

Enfin, n’oubliez pas de prendre en compte la qualité du produit ainsi que son prix. Bien souvent, il est recommandé de ne pas lésiner sur la qualité, car un sissy bar de mauvaise facture pourrait ne pas résister aux conditions d’utilisation (notamment les longs trajets) et pourrait même endommager votre moto ou mettre en danger le passager.

Comment installer un sissy bar ?

Outils nécessaires et préparation

Pour installer un sissy bar sur votre moto, munissez-vous des outils habituels tels qu’un jeu de clés, une clé à cliquet et éventuellement une perceuse si vous devez percer des trous supplémentaires dans votre cadre. Commencez par démonter les éléments pouvant gêner l’installation (selle arrière, repose-pieds…).

Fixation du sissy bar

Procédez ensuite à l’installation du sissy bar. Les étapes précises peuvent légèrement varier selon les modèles de motos, mais les grandes lignes sont généralement les suivantes :

  • Positionnez les barres latérales sur le cadre de votre moto en veillant à leur orientation (elles doivent être inclinées légèrement vers l’arrière). Idéalement, procédez de manière symétrique pour faciliter la fixation.
  • Fixez les barres latérales avec les vis fournies ou celles d’origine si elles conviennent. Il est possible que vous ayez besoin d’ajouter des entretoises pour combler un espace entre la barre et le cadre de la moto.
  • Une fois les barres latérales solidement fixées, placez le support horizontal (appelé également dossier) sur les barres et fixez-le à l’aide des vis prévues à cet effet.
  • Remontez la selle arrière, les repose-pieds et autres éléments démontés au préalable et vérifiez que tout est bien en place.
A Lire aussi  Tout savoir sur les différences entre plaquettes de frein avec témoin d'usure et sans

Voilà, votre sissy bar est désormais installé sur votre moto ! Veillez toujours à respecter les instructions du fabricant et les consignes de sécurité lors de l’installation. De plus, pensez à vérifier régulièrement les fixations et l’état général de votre sissy bar afin de détecter d’éventuels signes d’usure ou de relâchement, surtout après de longs trajets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *