12 questions que vous posez sur les culotte menstruelles

culotte

Les culottes menstruelles, souvent appelées culottes de règles, sont sans aucun doute ma trouvaille préférée de cette année. Mes règles ont changé grâce à elles !

Mais je ne me sentais vraiment pas à l’aise avec elles. J’ai instantanément abandonné après ma première tentative désastreuse, qui s’est soldée par une fuite au bout de trois heures, naturellement au travail, et j’en ai conclu que ce style de protection des règles n’était pas vraiment fait pour moi.

Puis, après trois ou quatre mois, j’ai eu envie d’essayer à nouveau, mais cette fois à la maison, hein. En fait, le sous-vêtement périodique que j’avais porté la première fois était tout simplement insuffisant pour les deux jours les plus forts de mon cycle. C’est après avoir effectué plusieurs tests et fait une petite dépense que j’ai pu adapter le niveau d’absorption de mes sous-vêtements de règles aux différents flux de mon cycle.

Après les avoir utilisés pendant près d’un an, je peux maintenant déclarer que les sous-vêtements de menstruation sont une alternative bien plus supérieure aux serviettes hygiéniques lavables et aux tampons traditionnels. À mon avis, elle combine confort, esthétique, santé et écologie de la meilleure façon possible.

Ce nouvel essai devrait vous satisfaire si, comme moi, vous vous interrogez sur l’opportunité d’adopter des sous-vêtements menstruels et que vous vous posez des milliards de questions à ce sujet.

Qu’est-ce qu’une culotte de menstruation ? Comment fonctionne-t-elle ?

On appelle culotte de menstruation une culotte qui joue le rôle de protection des règles comme les tampons, les serviettes hygiéniques, les coupes, etc.

Elle est composée de trois couches microscopiques qui se positionnent au niveau de l’espace entre les jambes et absorbent le sang des lois.

  • une couche de coton absorbant. Cette zone est en contact direct avec le corps et a la capacité d’absorber le sang tout en gardant une surface sèche.
  • une couche de rétention en fibre de bambou ou d’eucalyptus qui permet au cœur de la culotte de retenir le sang.
  • Le PUL, un textile synthétique composé de polyester imperméable qui retient le sang pour éviter tout risque de fuite, est imperméable mais respirant.

Pourquoi les sous-vêtements menstruels sont-ils plus sains pour la santé ?

Les sous-vêtements menstruels sont plus sains pour vous pour deux raisons essentielles :

Ils permettent au sang de circuler à l’extérieur de votre corps. En raison du syndrome du choc toxique, j’essaie d’éviter d’utiliser toute protection périodique dans mon vagin lorsque j’ai mes règles. J’adorais les coupes, mais depuis que j’ai regardé le documentaire « tampon, notre ennemi intime », je les utilise beaucoup moins fréquemment. Je garde cette option pour la natation et je la garde toujours dans mes bagages au cas où j’aurais besoin de me changer pendant la journée, mais je ne l’utilise jamais pendant la nuit ou pour des durées prolongées. Garder du sang dans le vagin n’est pas la meilleure option pour la santé et la sécurité, que vous utilisiez des tampons ou une coupe. Il est donc conseillé d’utiliser des culottes ou des serviettes hygiéniques.

A Lire aussi  Mythes et conseils sur la baignade pendant les règles

Il existe des produits menstruels sans produits chimiques (contrairement aux serviettes hygiéniques ou aux tampons classiques). Je tiens cependant à attirer votre attention sur quelques marques qui utilisent des nanoparticules. Je pense notamment à la marque américaine Thinx, très contestée. Je vous invite donc à vous assurer que les sous-vêtements que vous choisissez sont garantis sans nanoparticules, comme le font de nombreuses entreprises.

Au-delà du côté « sécuritaire » du corps, il s’agit également d’une protection périodique qui vous permet de réduire considérablement vos déchets, ce qui est une chose vraiment cruciale à retenir !

Les sous-vêtements périodiques fonctionnent-ils vraiment ? Il n’y a aucun risque de fuite.

Si vous essayez les sous-vêtements menstruels à la maison, ils fonctionnent réellement. Vous pourrez ajuster votre flux en fonction de la capacité de la culotte à absorber l’eau.

Je l’ai portée lors de mon deuxième essai, lorsque mon flux était typique. Et le haut était là ! Après cette réussite, j’ai dépensé de l’argent pour acheter un deuxième ensemble de culottes à fort débit, et j’ai même pu les porter au travail ! Ma collection s’est agrandie au fil du temps, et maintenant chaque culotte a son propre jour de flux, ce qui est vraiment efficace.

Il n’y aura aucun problème si votre protection est adaptée à votre flux et si vous changez de sous-vêtements toutes les 12 heures.

Dans le cas d’un flux hémorragique, il se peut que les sous-vêtements périodiques ne soient pas suffisamment absorbants pour que vous puissiez renoncer totalement à l’utilisation de serviettes et de tampons, en fonction de la gravité de votre flux. Pour pouvoir vous changer à midi, vous pouvez l’utiliser en complément d’une autre protection menstruelle (culotte + cup ou culotte + tampon).

À quelle fréquence dois-je laver ma culotte périodique ?

Les culottes périodiques peuvent être portées jusqu’à 12 heures, contrairement aux serviettes ou tampons, qui doivent être changés toutes les 4 heures ! Par conséquent, vous pouvez enfiler votre pyjama dès votre réveil et continuer à le faire jusqu’à votre arrivée à la maison. Tant que vous êtes consciente de votre flux, hein ? Il existe plusieurs niveaux d’absorption pour s’adapter à chacun de nos flux individuels :

A Lire aussi  Pourquoi choisir un t-shirt résistant ?

Les sous-vêtements périodiques pour les flux légers. Ils sont idéaux pour les flux légers, la fin du cycle ou le début (absorbent l’équivalent de 1,5 à 2 tampons).

Pour les flux importants, utilisez des culottes de règles. Elles fonctionnent mieux la nuit et pendant les périodes d’utilisation intense (absorbent l’équivalent de 3 ou 4 tampons).

Pour un cycle, combien de coupes menstruelles sont nécessaires ?

Les marques conseillent d’avoir au moins trois paires de sous-vêtements menstruels pour un cycle afin d’avoir une certaine rotation entre le lavage et le séchage. Cependant, je ne suis pas tout à fait d’accord avec cette idée car la partie absorbante des sous-vêtements met du temps à sécher car elle est assez épaisse (surtout si vous les lavez à la main car l’essorage ne sera pas le même et en hiver je ne vous explique pas).

Je crois que c’est étonnant que j’en ai 7 que j’utilise deux fois par cycle. J’ai assez de temps entre deux pour faire tourner une machine.

Les sous-vêtements périodiques sont-ils confortables ?

Contrairement aux serviettes hygiéniques lavables, qui ont tendance à se déplacer dans nos salles de bains, ici, tout est toujours à sa place. En fait, j’ai l’impression de porter une paire de sous-vêtements ordinaires, ce qui est très agréable. Parfois, j’oublie presque que j’ai mes règles.

Ensuite, choisissez le modèle qui vous plaît comme si vous choisissiez de la lingerie, car il existe de nombreuses coupes différentes. C’est toujours très confortable car l’intérieur est en coton.

Votre pantalon menstruel est-il mouillé ou ensanglanté ?

Vous ne sentirez pas de sang et vous resterez sèche pendant 12 heures en raison des différentes étapes d’absorption. Cependant, c’est un signe que vous devez changer de sous-vêtements si vous sentez de l’humidité.

Y a-t-il une odeur terrible ?

Non, pas du tout. Il n’y a pas d’odeurs désagréables grâce à leur zone absorbante composée de fibres d’eucalyptus ou de bambou car elles ont des caractéristiques antibactériennes et dégagent un parfum frais qui neutralise les odeurs pendant 12 heures.

Peut-on se baigner avec ses sous-vêtements périodiques ?

La réponse est non ! Comme la fonction première d’une culotte menstruelle est d’absorber le sang, elle absorbe aussi les liquides de manière plus générale, donc s’il y a de l’eau, comme dans un lac ou une piscine lorsque vous prenez un bain, elle le fera aussi. En outre, une fois que votre sous-vêtement de menstruation est entièrement immergé dans l’eau, il perd sa capacité à absorber le sang.

A Lire aussi  Comment choisir un bon t-shirt ?

De plus, imaginez ce que vous ressentiriez en sortant de la piscine avec une serviette hygiénique détrempée et humide entre les jambes.

La société Rejeanne, en revanche, vend des maillots de bain menstruels composés d’un matériau extrêmement fin qui ne se dilate pas lorsqu’il est immergé dans l’eau. Mais n’oubliez pas que vous ne pouvez les utiliser qu’en toute fin de cycle, avec un flux très faible.

Pour ma part, j’utilise une coupe menstruelle Lamazuna, qui est la meilleure. Pour éviter tout contact avec des produits chimiques, je vous conseille d’utiliser des tampons biologiques si vous décidez d’en utiliser.

Faut-il laver à la main ou faire tremper ses sous-vêtements de menstruation après les avoir utilisés ?

Non, ce n’est pas nécessaire. Il suffit de les rincer à l’eau froide, puis de les laver à 30 °C.

Si vous n’avez pas assez de sous-vêtements de règles pour l’ensemble de votre cycle, vous pouvez également les laver à la main, les faire sécher à l’air libre et les réutiliser le lendemain ou le surlendemain.

Quelle est la marque idéale à utiliser pour les vêtements d’époque ?

Bien qu’il existe de plus en plus de culottes historiques, elles ne sont pas toutes du même calibre. Je vous suggère de choisir des sous-vêtements menstruels en fonction de leur origine et de leurs matériaux (sans nanoparticules). La décision vous appartient en définitive.

Pour ma part, je recherche des culottes qui sont pratiques, douillettes et, surtout, attrayantes. Les marques suivantes sont fortement recommandées si vous êtes comme moi : Rejeanne, Elia, Petite Culottée, Moodz, Repeat, Violet, Fempo.

Pour s’adapter à vos besoins et à votre flux, ils proposent tous plusieurs modèles. Je vous encourage à lire mon essai sur mes réflexions sur les marques de sous-vêtements périodiques que j’utilise pour en savoir plus.

Est-ce que ça coûte cher ?

Les culottes de menstruation ont effectivement un coût, du moins en termes d’argent. Pour une culotte de menstruation, prévoyez un budget compris entre 32 et 62 euros. Oui, c’est cher, mais je vous dirai que vous pouvez les porter pendant cinq ans en moyenne. Vous devez le considérer comme un investissement à long terme.

Les culottes menstruelles sont une excellente option si vous voulez limiter vos déchets, car elles peuvent être d’un prix raisonnable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *