Béton banché : définition, différentes types, coût par mètre carré

béton banché

Les murs verticaux, tels que les murs de maisons, les murs de bâtiments et autres structures, les murs de piscines, etc. sont réalisés en béton banché.

Selon le type de coffrage employé, il existe différentes formes de coffrage.

Dans cet article, nous allons passer en revue les nombreux types de coffrage, leurs avantages et inconvénients, leur coût, et comment construire un mur avec.

Qu’est-ce que c’est un béton banché ?

L’expression « béton banché » est largement utilisée pour décrire les barrières construites selon la technique du mur en béton.

Un mur en béton banché est un mur vertical construit en coulant du béton armé entre deux parties de coffrage verticales appelées panneaux.

L’endroit final de la construction du mur est coulé (façades, pignons, murs, …).

Types de coffrages et leur utilisation

Les coffrages en métal

Ce sont les coffrages typiques utilisés par les entreprises de construction pour créer des murs traditionnels en béton armé, également appelés murs en béton armé.

Ils sont de grande taille et nécessitent l’utilisation d’une grue pour leur transport.

Ils sont réutilisables et offrent une grande résilience à la poussée du béton.

Parce qu’elle n’est pas lucrative, la construction de murs en béton coulé entre deux supports verticaux, comme les panneaux métalliques classiques, n’est pas adaptée aux structures minuscules comme les habitations. Cette technique est utilisée pour l’aménagement d’ouvrages publics tels que des maisons, des bureaux, des bâtiments tertiaires, des bâtiments industriels, des cinémas, des hôpitaux, des ouvrages de génie civil, entre autres.

Le coffrage métallique, assez coûteux à l’achat, est constitué de différents éléments : la peau, le cadre et l’appareil de sécurité.

Le coffrage lourd se divise en deux catégories : le coffrage traditionnel et le coffrage pliable.

Ce type de panneau est toujours utilisé par paire. Leur hauteur est de 2,8 mètres, ce qui correspond à la hauteur d’un mur. Leur largeur typique est de 2,4 ou 2,5 mètres.

A Lire aussi  Quels sont les différentes types de béton ?

Leur utilisation par des coffreurs professionnels nécessite un certain niveau d’expertise.

Les coffrages modulaires

Les panneaux modulaires sont compacts, légers, durables et simples à utiliser.

Ils sont légers et fabriqués en aluminium ou en plastique.

Ils peuvent être réutilisés, assemblés dans n’importe quel sens et adaptés à n’importe quelle configuration de site.

Les panneaux modulaires sont disponibles dans une variété de tailles.

Ils sont utilisés pour construire des maisons (ou de petits immeubles d’habitation), des piscines et d’autres structures.

Il est également possible de les louer, car ils sont moins coûteux à acquérir que les coffrages traditionnels.

Les blocs banchés

Le bloc de coffrage, également appelé bloc à bancher, est un bloc de béton creux fabriqué en usine qui constitue une véritable alternative au béton coulé entre deux panneaux de coffrage.

Sa partie centrale est creuse pour permettre de la remplir de béton de coffrage. C’est ce qui le différencie du parpaing standard.

Les blocs coffrés ont la même fonction que les bancs métalliques : contenir et façonner le béton. Ils servent cependant de coffrage perdu car ils restent en place lorsque le béton durcit et deviennent une partie du mur.

Le béton est couramment utilisé pour les blocs de coffrage, mais d’autres matériaux sont également disponibles (blocs de coffrage en polystyrène par exemple). Sur le marché, il existe différents procédés de coffrage de blocs.  Ils existent en différentes largeurs, selon l’épaisseur du mur que vous souhaitez construire : 15, 20 ou 27 cm. Leur longueur moyenne est de 50 centimètres. Leur hauteur varie de 20 à 25 centimètres.

Les parpaings qui composent un mur en béton armé peuvent être assemblés de manière simple, rapide et économique. La construction d’un mur en bloc à bancher suit le cahier des charges du DTU 20.1.

Les blocs sont empilés à sec, puis remplis de béton une fois les armatures verticales et horizontales mises en œuvre. La hauteur de coulage des blocs de coffrage est normalement limitée à 1,50 m par jour.

A Lire aussi  Qu'est-ce que le béton minéral et comment fonctionne-t-il ?

Le bloc de coffrage peut être utilisé pour construire un mur de piscine, un mur de clôture, un mur de soutènement, un mur de maison (notamment pour la cave et le rez-de-chaussée), etc.

Différents types du béton banché

Le béton traditionnel (BPS C25/30 XF1 D20 S3 Cl0,40) est couramment utilisé pour construire des murs armés.

Cependant, afin de faciliter le coulage, on peut choisir un béton qui présente les options suivantes :

– Béton à granulométrie réduite (également connu sous le nom de micro-béton) : L’utilisation d’un béton composé de petits graviers facilite le remplissage des coffrages.

– Béton fluide (S4) : ce béton permet un meilleur remplissage des coffrages et réduit la nécessité de vibrer le béton.

– Béton autoplaçant (BAP) : Ce béton très fluide permet un remplissage optimal des coffrages, même s’ils sont fortement armés, et supprime la nécessité de secouer le béton. Cependant, il est essentiel d’utiliser des coffrages suffisamment résistants à la poussée du béton et de s’assurer que le coffrage est bien étanche.

– Béton isolant et structurel : Ce béton, qui est composé de granulats légers de pierre ponce ou d’argile expansée, est plus isolant que le béton standard tout en conservant le même niveau de résistance. Il permet ainsi de réduire les déperditions thermiques des murs.

Avantages et inconvénients du béton banché

Les murs de soutènement en béton présentent un certain nombre d’avantages :

– Il possède une grande résistance mécanique puisqu’il est dense, continu et renforcé.

– Il est durable et résiste aux conditions climatiques les plus difficiles.

– Il s’adapte rapidement aux terrains en pente et aux sols instables (antisismique).

– Il peut être utilisé pour une variété de structures, y compris les maisons, les bâtiments, les piscines, etc.

Le béton banché, quant à lui, présente certains défauts :

– Un mur en béton armé est plus cher qu’un mur en parpaings ou en briques.

A Lire aussi  Comment construire une allée de jardin en béton imprimé ?

– La flexibilité : Le béton ne permet de construire que des murs de forme standard.

Combien coûte un mur en béton banché

Le coût d’un mur en béton banché est déterminé par le type de béton utilisé pour remplir le coffrage, ainsi que par la méthode de construction et le coffrage employés.

Le coût d’un mètre cube de béton coffré livré par camion varie de 130 à 250 euros TTC. Ce prix est variable car il dépend d’un certain nombre de facteurs tels que le type de béton acheté, le coût du transport, et le coût de la manutention (nécessité éventuelle de pomper le béton jusqu’au coffrage).

Le coût d’un mur en béton est calculé au mètre carré. Un mur en béton armé coûte environ 100 euros par mètre carré, pose comprise.

Les disparités de prix entre les entreprises peuvent être importantes, notamment lorsqu’il s’agit du béton armé utilisé dans les panneaux métalliques. En effet, le coût est déterminé par l’importance du chantier (nombre de m3 de béton coulé), les moyens humains et matériels de l’entreprise de maçonnerie (bancs, grues, etc.), et les prix pratiqués par les fournisseurs de béton prêt à l’emploi.

Comment construire un mur en béton banché ?

Le DTU 23.1 précise les exigences relatives à la construction d’un mur en béton banché.

Les étapes sont les suivantes :

  1. Nettoyer et préparer les panneaux.
  2. Déterminer l’endroit où seront placés les panneaux.
  3. Mettez le premier panneau de béton en place.
  4. Mettez l’armature en place.
  5. Coulez du béton entre les deux panneaux et fermez le panneau.
  6. Démontez le coffrage de la cloison sèche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.