Qu’est-ce que le béton hydrofuge ?

Conçu et créé en réponse à une demande croissante de béton pouvant résister à un environnement humide ou pluvieux, la conception du béton hydrofuge est relativement classique. La différence majeure avec le béton ordinaire réside dans l’ajout d’un adjuvant aux propriétés hydrofuges. Le terme « hydrofuge » signifie que l’imperméabilité du béton est améliorée.

Composition du béton hydrofuge

Le béton hydrofuge a les mêmes composants de base que le béton ordinaire. La différence réside dans l’ajout d’un adjuvant pour lui conférer ses propriétés imperméables.

Ce n’est pas si simple et nous allons voir comment se compose un béton hydrofuge car chaque fournisseur a ses propres références et ses propres dosages. De manière générale, nous pouvons retenir les ordres de grandeur suivants qui ne sont pas à prendre tels quels, mais à adapter en fonction du besoin :

  • 350 kg/m³ de ciment
  • 650 kg/m³ de sable
  • 1100 kg/m³ de granulats
  • 50 kg/m³ de cendres volantes, additifs aux propriétés hydrauliques qui peuvent être utilisés seuls ou mélangés à un autre additif.
A Lire aussi  Comment ajouter de l'eau dans le béton ?

Des réducteurs de retrait peuvent être ajoutés à ces éléments de base. En général, des adjuvants hydrofuges (sous forme de poudre ou de liquide) sont ajoutés à l’eau de gâchage. Les quantités de cet adjuvant hydrofuge dépendent du type de béton souhaité. Il peut être utilisé en plus petite quantité, par exemple pour les dessins de façade (de 0,5 à 1 % du poids du ciment). En revanche, pour les réalisations qui nécessitent un niveau d’imperméabilisation plus élevé, on peut aller jusqu’à 2%. Enfin, en jouant sur le rapport eau/ciment, on peut modifier la plasticité et l’imperméabilité du béton.

Quand on dit qu’un matériau est imperméable, en l’occurrence le béton, on ne veut pas dire qu’il est totalement étanche. Dans la plupart des cas, le traitement utilisé pour rendre quelque chose imperméable n’est que superficiel.

Il faut savoir que le béton peut être traité pour le rendre étanche. Ces produits sont généralement appliqués en plusieurs couches sur la surface et se fondent dans les pores du béton. Les traitements à base d’eau et les traitements à base de solvant sont les deux types de traitements disponibles.

A Lire aussi  Qu'est-ce que lé béton ciré et comment le fabriquer ?

Avantages et inconvénients du béton hydrofuge

Il est raisonnable d’être curieux quant à l’attrait du béton et à ses applications potentielles. Les avantages sont nombreux. Le béton étant un matériau poreux, des infiltrations sont possibles en cas de fortes pluies ou de montée des eaux. La résistance mécanique du béton sera améliorée du fait de sa capacité à repousser l’eau. Il réduira également le risque de fissuration, notamment dans les zones à forte pluviométrie et à risque de gel/dégel.

L’utilisation de ce produit permet également de préserver les qualités originelles du béton ; il est incolore et n’a aucun effet sur les propriétés thermiques du matériau.

Un dernier point à considérer est la mise en œuvre, qui sera facilitée par une meilleure adhérence.

L’un des inconvénients les plus importants du béton hydrofuge est la nécessité de préparer la surface avant l’application. Elles doivent être propres, sèches, exemptes de graisse et adhésives.

A Lire aussi  Avantages et Inconvénients du béton bitumineux

Les microfissures sont courantes dans les bâtiments historiques, et elles peuvent être bénignes ou contribuer à l’effondrement de la structure. Le mur peut gonfler avec le gel et s’affaiblir progressivement s’il y a intrusion d’eau. À ce stade, il peut être judicieux de fixer votre mur à l’aide d’un béton étanche.

Tarifs

Les prix sont assez variables. Les bidons de 5L d’hydrofuge coûtent en moyenne entre 35 et 40 €, selon la qualité. Pour plus d’informations, contactez des spécialistes qui vous proposeront des solutions adaptées à vos besoins spécifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.